L’invention de la coupe menstruelle

Cycle menstruel Marques coupes menstruelles Protection périodique

La coupe menstruelle qui a le vent en poupe ces dernières années n’est en fait pas du tout une nouveauté. Elle a été inventée par les Américains…dans les années 1930 !

Une chose qu’on entend souvent : « si c’était si génial que ça pourquoi ça a pas été un succès quand c’est sorti ». Je pense que comme souvent dans la vie, le bon timing n’y était pas, les femmes n’étaient pas prêtes. C’était le début de l’industrialisation où le jetable faisait chic et la conscience écologique n’était pas d’actualité.

Il est grand temps de rendre le mérite à la femme à l’origine de la cup : Leona Chalmers qui a planté cette ingénieuse idée qui nous permet d’avoir aujourd’hui un si grand choix de design de cups.

Portrait de Leona ChalmersLes premiers brevets de coupe menstruelle sont américains et datent des années 1930. Ainsi, en 1933, le Canadien Lester J. Goddard obtint un brevet sur le « réceptacle vaginal » pour la Coezene Company à Miami. La première coupe commercialisée serait la Daintette distribuée par la Dainty Maid, Inc., de Middlefield, Connecticut (États-Unis).

L’actrice et chanteuse américaine Leona Chalmers se consacra après la naissance de sa fille à la conception de produits d’hygiène intime plus sûrs, plus propres et plus confortables pour les femmes. En 1937, elle lance la Tassette qui n’eut pas beaucoup de succès. À la même époque, les tampons avec applicateur furent créés et rencontrèrent quant à eux un large succès. Elle fut la première à breveter le design.

Le brevet de Leona Chalmers (U.S. patent 2,089,113) est très similaire à celui de la Tassette Tassaway and The Keeper (Cf. photo plus bas). Leona Chalmer suggère dans sont brevet que la cup soit fabriquée en caoutchouc vulcanisé, elle en parle dans son livre « The Intimate Side of a Woman’s Life » (1937, Pioneer Publications, Inc., Radio City, New York).

Brevet de la première coupe menstruelle

1959

Robert Oreck, le fondateur et président de Tassette, Inc., qui démarra la production au tout début de la Seconde Guerre mondiale. Cette dernière stagna en raison de la pénurie de caoutchouc. Les femmes n’aimaient pas la coupe menstruelle parce qu’elles la trouvaient trop dure, trop lourde et, aussi parce qu’elles ne voulaient pas introduire un objet avec leurs doigts dans leur vagin. Le tampon Tampax, mis sur le marché en 1936, rencontra la même résistance de la part des femmes et des médecins, qui avaient de plus des objections médicales.

Les coupes menstruelles eurent une seconde chance avec la Tassette mais même avec une grande campagne publicitaire la Tassette fit un flop total, n’ayant fait aucun profit, elle disparue en 1963. Oreck a déclaré que les raisons de son échec étaient la réticence des femmes à nettoyer et à réutiliser la cup et le fait que le renouvellement d’achat conseillé tous les 3 à 5 ans rendait sa commercialisation non viable.

First menstrual cups : Tassette, Tasseway, The Keeper La coupe menstruelle Tassaway

1987

Une autre coupe menstruelle en caoutchouc fut inventée en 1987 aux États-Unis, la Keeper. Elle existe encore de nos jours mais plus très à la mode vu la quantité de nouvelles cup sur le marché. Certaines femmes peuvent présenter des réactions allergiques à cause du latex qu’elle contient. Il a fallu attendre quelques années pour que les cups en silicone médical arrivent.

On a la chance d’avoir aujourd’hui un choix énorme de coupes menstruelles Choisissez votre cup sur la boutique.

Pour ceux qui speak english – Regardez cette super vidéo sur l’évolution des coupes menstruelles et quelques autres curieuses inventions.

comments

Lost Password

Sign Up